Raz de Sein

Aux origines de la course

Le Trophée Marie-Agnès Péron

Succès depuis sa création en 2005, le Trophée Marie-Agnès Péron est très rapidement devenu une course qualificative pour la Mini-Transat. Cette compétition de 200 milles en mer d’Iroise et en Bretagne sud, sans escale et en solitaire est déjà reconnue par les ministes comme une course très technique et très tactique ! La relative faible longueur du parcours fait que cette course se joue à un rythme de sprinter.
Les Minis s’élancent donc de la baie de Douarnenez vers l’île de Groix, et après avoir viré le plateau des Birvideaux, ils reviendront vers Douarnenez par la bouée occidentale de Sein. Il s’agira pour les ministes de naviguer au plus près des cailloux entre le Raz de Sein, les Glénan et le phare d’Armen. Cette jeune compétition a déjà à son actif nombres d’anecdotes à se raconter au coin du feu ! Ces parages sont normalement très connus des régatiers bretons car nombre de courses s’y déroulent. Cependant la MAP concentre en quelque sorte l’expérience de certains pour la transformer en exercice de style car il y a la navigation en solitaire, le double passage du Raz, les effets de courant des iles et du trafic qu’on y rencontre et le nombre de participants élevé. Il y a quelques années, un brouillard épais a provoqué quelques échouages du coté des Glénan à l’aller tandis que le retour voyait certains, la fatigue aidant, aller tutoyer d’un peu près les cailloux du Raz.Mini 260

Ce article est également disponible en Anglais.