MAP 2018 : Les évadés de Groix.

01h00 :

Les trois premiers ont creusé un écart notable alors que la mi-course est presque atteinte. François Jambou et Erwan Le Mené occupent successivement le fauteuil de leader et l’Allemand Jörg Riechers reste à l’affût de la moindre erreur. Ils approchent de la cardinale Sud « les Chats ». Le peloton est à 10 Milles Nautiques.

Le quatuor qui mène la chasse en tête de la meute des poursuivants est inattendu. Le tout neuf « Tartine cherche Beurre » d’Axel Trehin en est le chef de file. Il est épaulé par Ambrogio Beccaria « Wanted Sponsor » (1er Série), Vincent Busnel « Queguiner-Leucémie Espoir » et Camille Taque sur son « Foxsea Lady ».

(Photo Simon Jourdan).

MAP 2018 : Le 800 d’attaque !

Vendredi 15/06/2018 – 00h00 : Pas de souci pour Erwan Le Mené (« Rousseau Clôtures »). Il reste calé à 22h30, mais c’est juste une panne de tracker. Le n° 800 est toujours en course et livre un magnifique mano a mano avec François Jambou (865-« Jaune BFR Marée Haute »), un coup c’est toi, un coup c’est moi le leader.

…A 01h00, le 800 est de nouveau à jour sur la carto.

(Photo Simon Jourdan).

MAP 2018 : Inventaire au Glénan.

23h00 : La flotte descend bon train Vers l’île de Groix qui marque la moitié du parcours. Dans les deux catégorie, les caïds sont devant.

En Proto, les 3 skippers qui ont monopolisé les podiums depuis le début de la saison sont devant. A 2 milles de leurs tableaux arrières on retrouve les 2 Proto sur plan Lombard, Axel Tréhin (945-Tartine cherche beurre ») et François Champion (950-« Ino Rope ») qui promettent de belles  perspectives pour les régates à venir, le temps que ces deux-là rédigent le mode d’emploi du canote. A leurs côtés, Antoine Perrin (850 – « Initiatives Générations Océans ») fait lui aussi un très bon début pour sa première en solo. Mais les chasseurs ne sont pas loin et la course est très loin d’être jouée. La seule fille, Camille Taque est en 9ème position et Henri Patou 10ème.

En Série, c’est Ambrogio Beccaria qui, à la suite d’un départ magistral, mène la compétition. Le groupe des morts-de-faim à ses trousses n’est pas constitué de manchots : Davy Beaudart (quadruple du Trophée,  excusez du peu !), Valentin Gautier (double vainqueur de la Sélect et de la 1ère étape de la Mini Transat), bord à bord, Clarisse Cremer et Erwan Le Draoulec (1er et 2ème de la dernière Mini Transat), Arnaud Machado et Amèlie Grassi s’accrochent vaillamment. Albert Lagneaux (16ème) est premier Belge. Le Japonais Masa Suzuki est 22 ème, la Russe Irina Gracheva est 26ème, et l’Espagnol Juan Ribas 27ème.

MAP 2018 : Des news du 945.

Axel Trehin -« Tartine cherche du beurre »- a signalé au bateau accompagnateur qu’il avait une panne de pilote automatique. Pas question d’abandon pour le 945. D’abord ce n’est pas le genre de la maison. Ensuite, le principal objectif du skipper est de terminer ce Trophée MAP, qualificatif dans son cas pour la course phare de cet été : les Sables-Les Açores-Les Sables. Pour rappel, le bateau était mis à l’eau il y a moins d’une semaine après 15 mois de construction qu’a nécessité ce plan Lombard en carbone. Axel mettra « en panne » pour les courtes périodes de repos indispensables.

Photo Simon Jourdan.

MAP 2018 : Abandon du 549.

Jean-Marie Clément, sur le n°549 – AD-Vantage, a signalé son abandon au bateau accompagnateur qui a transmis à la Direction de Course. Les causes de cet arrêt prématuré ne sont pas encore connues et le skipper revient à Tréboul par ses propres moyens.

Photo Simon Jourdan.

MAP 2018 : En rangs serrés au Raz.

Les Minis sont encore très groupés à l’arrivée en baie d’Audierne. Le courant va leur être favorable jusqu’en début de nuit et les vitesses sont déjà au dessus de 6 noeuds. Le vent est portant, ce sont donc des conditions idéales pour cette première partie de l’épreuve. Un tiers des marins se présentait pour la première fois sur une course en solitaire et quelques-uns sont un peu à la traîne et se démènent avec succès pour s’accrocher au peloton. C’est Agathe De La Hougue  – « ICA » qui ferme la marche; elle avance à plus de 5 noeuds et semble avoir trouvé le bon tempo après un début prudent.

MAP 2018 : Au ras du Raz

17h40 : Moins de 20 milles de course et la hiérarchie attendue s’est déjà établie. Dans les 2 catégories de Mini 6,50, les gladiateurs sont en place et la grande empoignade est déjà en cours.

Chez les Séries, c’est l’Italien Ambrogio Beccaria qui plante la première banderille. Connaissant le lutin  transalpin il ne faudrait pas lui laisser prendre la poudre d’escampette. Mais les 10 premiers se tiennent en moins d’un Mille Nautique, et tout le monde est à 200% dans le match. Le Suisse Valentin Gautier et Davy Beaudart, au coude à coude, sont tout juste derrière le leader actuel. Erwan Le Draoulec, suivi de Clarisse Cremer et Arnaud Machado, mènent la chasse.

Chez les Protos, François Jambou passe cette première marque du parcours en tête, flanqué d’Erwan Le Mené. Les tôliers mènent la troupe. Ils ont 1 MN d’avance sur un quatuor formé de Antoine Perrin, l’Allemand Jörg Riechers, François Champion et Emmanuel Renaud. Axel Trehin et Vincent Busnel ne sont pas loin.

Après le Raz de Sein, les skippers glisseront au portant pour la traversée de la baie d’Audierne jusqu’à la pointe de Penmarch puis la marque Sud de La Jument de Glénan.

Photo Simon Jourdan.

MAP 2018 : Après 2 heures de course.

Un point relativement précis pourra être établi au passage plus étroit du Raz de Sein  mais  les choses se décantent un peu aux abords de la basse jaune. Erwan Le Mené, Antoine Perrin et François Jambou mènent en Proto et Erwan Le Draoulec, Amélie Grassi et Ambrogio Beccaria en Série.

Toute la flotte marche à bonne allure, entre 5 et 6 noeuds, et le Raz sera franchi par l’ensemble des concurrents avant la renverse aux alentours de 18 h 00. Il y a un écart de 3 milles nautiques entre le leader de la flotte et l’arrière.

Photo Simon Jourdan.

 

MAP 2018 : Après 1 heure de course.

Vent de NW d’une dizaine de noeuds. La flotte s’est élancée au près dans la baie de Douarnenez. La majorité des Minis remonte vers le Nord, quelques-uns ont choisi la face Sud, et un groupe a choisi la voie médiane en multipliant la manoeuvres. Nous avons droit à une petite séance de tricot en guise d’échauffement.

Difficile dans cette situation d’établir un classement précis au fil des virements de bord.  Au Nord, c’est le 865 « Jaune BFR Marée Haute » de François Jambou qui mène la danse, le 800, « Rousseau Clôtures » de Erwan Le Mené mène le clan des centristes, et le Série n°913 « April Marine » de Clément Machetel est premier de cordée au Sud.

Photo Simon Jourdan.